INSTALLATION WINDOWS 98


L'espace disque pour l’installation de WINDOWS 98

L'installation de WINDOWS 98 requière un minimum d'espace sur le disque dur, de 155 Mo à 350 Mo.

Avant de lancer l'installation de WINDOWS 98, il faut prévoir plus ou moins d'espace sur le disque dur pour enregistrer les fichiers systèmes et les applications fournies avec le système d'exploitation (tout dépend du nombre de composants sélectionnés), en outre, il faut prévoir l'espace nécessaire pour décompresser les fichiers du CDROM pendant l'installation, et enfin il faut éventuellement prévoir en plus de l'espace pour conserver l'ancien système d'exploitation…

  • 110 ou 240 Méga Octets pour une installation minimale ou complète.
  • 45 Méga Octets qui sont utilisés temporairement pour décompresser les fichiers du CDROM d'installation lesquels sont compressés et n'occupent que 80 Méga Octets.
  • 65 Méga Octets pour les fichiers de restauration de l'ancien système.
  • L'espace suffisant pour les applications qui seront installées par la suite et pour conserver les documents.
  • Soit un total de 155 Méga Octets pour une installation minimale, sans possibilité de restaurer l'ancien système, ni d'installer d'autres applications ; ou un total d'au moins 350 Méga Octets pour une installation maximale, mais il faudra encore prévoir de l'espace supplémentaire pour installer d'autres applications


Les types d’installation

L’installation de WINDOWS 98 peut être une mise à jour, une première installation ou un multi boot…

Il existe plusieurs types d’installation de WINDOWS 98, selon qu'il y a un système d'exploitation avant l'installation et selon qu'il y a un ou plusieurs système d'exploitation après l'installation :

  • La mise à jour qui reprend les paramètres et conserve les programmes installés sur une version précédente de WINDOWS (3.x ou 95). L'installation est effectuée à partir du système d'exploitation qui est déjà présent sur l'ordinateur ou à partir de la version DOS de l'ancien système d'exploitation (il faut alors préparer une disquette de démarrage ou disquette de BOOT, prévoir de changer éventuellement la séquence de BOOT du BIOS avec le lecteur A:\ en première place, et enfin rebooter ou redémarrer l'ordinateur avec celle-ci dans le lecteur de disquette et une fois sur le prompt lancer la procédure d'installation...
  • La première installation, quand il n’y a pas de système d’exploitation et que le disque dur est vierge. L'installation s'effectue alors par l'intermédiaire du DOS, un petit système d'exploitation qui tient sur une disquette (la disquette de BOOT ou disquette de démarrage qui est fournie avec le CDROM d'installation de WINDOWS 98) et qui permet de reconnaître le lecteur de CDROM (d'installer le pilote adéquat ou un pilote générique) et de lancer la procédure d'installation.
  • Une réinstallation de WINDOWS 98 sur un système WINDOWS 98 déjà installé.
  • Une multi installation ou l’installation de plusieurs système d’exploitation.


La mise à jour

L’installationà partir d’une version précédente de WINDOWS est une mise à jour.

La mise à jour de WINDOWS 3.x ou WINDOWS 95 ne présente aucune difficulté, puisque le fichier AUTORUN.INF doit lancer le programme d’installation dès que le CDROM d’installation de WINDOWS 98 est inséré dans le lecteur.

Il faut pour cela que la fonction de lancement automatique du lecteur de CDROM ne soit pas désactiver dans le registre avec l’entrée « NoDriveTypeAutoRun » de la clef :

HKEY_CURRENT_USER\SOFTWARE\MICROSOFT\WINDOWS\CURRENTVERSION\POLICIES\EXPLORER


L’installation multi boot

Le multi boot pour fairecohabiter plusieurs systèmes d'exploitation, soit parce qu'il existe déjà un système d’exploitation (que ce soit un système DOS, WINDOWS 3.x, ou d'une autre marque comme OS/2, UNIX, LINUX,…) et que l'on souhaite le conserver en parallèle avec WINDOWS 98, soit en installant d'abord WINDOWS 98, puis un autre système d'exploitation.

Le multiboot est possible avec d'anciennes versions du DOS ou avec WINDOWS 3.x, mais n'est pas possible avec WINDOWS 95 car l'installation de WINDOWS 98 remplace WINDOWS 95 (à moins de changer le répertoire d’installation). Le multiboot entre WINDOWS 98 et LINUX est possible, il faut installer WINDOWS 98 en premier, et ensuite installer LINUX, et c'est le "chargeur LILO" (LInux LOader) qui s'en chargera. Le multiboot entre WINDOWS 98 et WINDOWS NT est possible, et c'est un "chargeur NT" qui se chargera de l'amorçage. L’installation des fichiers systèmes de WINDOWS 98 s'effectue alors dans une autre "partition système", laquelle peut être formatée avec l'un des deux systèmes de fichier (FAT 16 ou FAT 32) compatibles avec le système d'exploitation WINDOWS 98. Quand plusieurs systèmes d’exploitation coexistent, la "partition primaire" doit être formatée en FAT 16 pour accepter le MULTIBOOT (la FAT 16 ou VFAT est le seul système de fichier qui est compatible avec tous les systèmes d'exploitation compatibles IBM PC du marché). La "partition primaire" doit être formatée en FAT 16 pour que l'option "Démarrer en mode MSDOS" fasse partie des options du menu de démarrage.

La "partition primaire" du premier disque dur est aussi appelée "partition active", "partition de démarrage" ou "partition d'amorçage" parce qu'elle est analysée par le BIOS (il est possible de changer la partition dites « active » avec FDISK ou PQMAGIC), après la procédure de test effectuée à chaque démarrage de l'ordinateur(le programme POST du BIOS, Power On Self Test, vérifie la bonne configuration matérielle de l'ordinateur, notamment la mémoire vive).

Dans le cas où un seul système d'exploitation est installé sur l'ordinateur, le BIOS recherche sur la "partition primaire" les informations du MBR (Master Boot Record ou table d'enregistrement principale de tout le disque dur). Le MBR répertorie l'organisation logique des partitions d’un disque dur (la partition primaire, éventuellement la partition étendue et ses différentes partitions logiques,…), les adresses physiques des partitions sur le disque dur, et le type de formatage de celles-ci (c'est à dire le système de fichier de chacune d'entre elles).

Généralement, la "partition primaire" est également la "partition système", quand ce n'est pas l'unique partition du disque dur. Le MBR indique au BIOS l'adresse physique sur le disque dur de la "partition système", c'est à dire l'endroit où se trouvent les fichiers systèmes (les fichiers d’amorçages). Autrement dit, le BIOS recherche sur le MBR l'endroit sur le disque dur où se trouvent les fichiers du système d'exploitation qui doit être lancé automatiquement. Une fois lues les informations du MBR, le BIOS lance le chargement du système d'exploitation (d’abord les fichiers d’amorçage puis les fichiers systèmes proprement dits). Généralement, les fichiers d’amorçage se trouvent sur la partition primaire qui est aussi la partition active (on devrait l’appeler la partition d’amorçage), tandis que les fichiers systèmes proprement dits peuvent être situés sur une autre partition (que l’on devrait appelée la partition système).

Dans le cas du MULTIBOOT, il faut utiliser un petit programme que l'on appèle un "chargeur". Le "chargeur" peut être enregistré dans deux endroits :

  • soit sur une disquette de boot avec laquelle on démarre l'ordinateur
  • soit sur la partition primaire

Le "chargeur" interrompt la procédure de démarrage et redonne la main à l'utilisateur, afin que celui-ci sélectionne le système d'exploitation qu'il souhaite charger en mémoire. Le "chargeur" présente un petit menu avec les différentes options disponibles, lesquelles correspondent aux différents systèmes d'exploitation qui sont installés sur l'ordinateur. L'utilisateur sélectionne l'un des systèmes d'exploitation, il valide son choix et le "chargeur" se charge de charger en mémoire les fichiers systèmes correspondants, qu'il trouvera sur la "partition système" correspondante.

Donc pour résumer :

  1. L’utilisateur met sous tension son ordinateur.
  2. Le BIOS de la carte mère est lancé et effectue un certain nombre de tests (POST).
  3. Le BIOS regarde dans le MBR à la recherche de la partition active (et des fichiers d’amorçage), mais il y trouve le chargeur de multi boot qu’il charge en mémoire vive.
  4. Le chargeur de multi boot est lancé alors et la procédure de démarrage est stoppée
  5. L’utilisateur choisi le système d’exploitation
  6. Le chargeur cherche et lance les fichiers systèmes correspondant au système d’exploitation qui a été choisi par l’utilisateur (d’abord les fichiers d’amorçage qui doivent être placés dans la partition active, puis les fichiers systèmes qui peuvent être placés dans un autre partition, la partition système).


La configuration minimale de WINDOWS 98

La configuration minimale est la plus petite configuration matérielle qui fonctionne.

  • Processeur 486DX à 66 Mhz
  • Carte graphique VGA 256 couleurs
  • Lecteur de disquette 31/2 pouces
  • 16 Mo de mémoire vive (RAM)
  • 125 Mo à 360 Mo d’espace sur le disque dur (ROM)
  • Souris à deux boutons compatibles WINDOWS

Mais en générale, pour une utilisation confortable, il est préférable de s’orienter vers « la configuration recommandée » (c’est à dire un processeur PENTIUM, 32 Mo de RAM, et un bon disque dur).


L’installation à partir du DOS


L’installation de WINDOWS 98 à partir du prompt du DOS sous-entend que l’ordinateur à déjà démarré et qu’il fonctionne avec le système d’exploitation MS-DOS. Il a fallut pour cela démarrer l’ordinateur avec une disquette de BOOT, laquelle doit contenir le pilote de CDROM du constructeur (ou les pilotes génériques que propose MICROSOFT) afin de pouvoir accéder au lecteur de CDROM et d’utiliser le CDROM d’installation de WINDOWS 98… Quand l’ordinateur fonctionne sous MS-DOS, un écran noir présente le prompt, c’est à dire une invite de commande :

A:\

A partir de cette invite, il faut se placer sur le lecteur de CDROM (X:\), en tapant la ligne de commande suivante :

A:\x:

Le prompt change, et présente le lecteur de CDROM (si celui-ci a été reconnu grâce au pilote de CDROM) :

X:\

Il suffit, alors de lancer le programme d’installation qui se trouve à la racine du lecteur de CDROM :

X:\INSTALL.EXE

Les préparatifs avant la mise à jour

  • Désinstaller les anciens programmes qui ne servent plus, et nettoyer les dossiers et les fichiers obsolètes et redondants…
  • Contrôler le disque avec un anti-virus à jour…
  • Vérifier le disque avec SCANDISK
  • Défragmenter le disque
  • Désactiver l’écran de veille
  • Fermer les programmes TSR
  • Créer une sauvegarde
  • Créer une disquette de BOOT

La restauration de WINDOWS 98 peut être effectuée avec des sharewares

  • GOBACK 2.2 qui s’accapare le secteur de démarrage du disque dur et empêche le multiboot
  • SECONDCHANCE 2.6
  • CONFIGSAFE 2.0


L’installation standardisé de Windows 95 & 98

L’installation standardisé de Windows 95 & 98 peut être effectuée de deux façons :

  • Via un script et par l’intermédiaire du réseau. Un serveur de distribution partage les fichiers d’installation de Windows 95 & 98 :
  • En utilisant un programme NETSETUP.EXE
  • En copiant les fichiers depuis le réseau
  • Via une image, un clone. Si tous les PC sont équipés des même matériels, alors ils peuvent avoir la même configuration.
  • Ghost d’Innovation Software
  • Drive Image de Power Quest
  • La procédure à suivre s’effectue en quatre étapes :
  1. Configurer entièrement un PC « maître ».
  2. Copier l’image de son disque dur (une copie conforme et intégrale) sur un support ou un appareil de distribution (une cartouche amovible, un CDROM, ou un disque dur du réseau).
  3. Recopier l’image sur les disques durs des postes clonés.
  4. Faire quelque retouche comme modifier le nom de chaque machine ou son adresse IP qui doivent être unique sur chaque station.

Le CDROM d’installation de Windows 95 (version 4.00.950 a) contient le programme NETSETUP.EXEqui permet une installation de Windows 95 via un serveur réseau. Le programme NETSETUP se retrouve dans le répertoire suivant :

X:\ADMIN\NETTOOLS\NETSETUP

A partir de Windows 95 OSR2, le programme NETSETUP.EXE n’est plus disponible…

Pour procéder à une installation, via le réseau :

  1. Se logger en tant qu’administrateur sur le serveur réseau.
  2. Copier les fichiers d’installation (le dossier WIN98 qui contient les fichiers compressés) de Windows 95 & 98 dans un répertoire partagé en lecture seule.
  3. Se logger sur chacun des ordinateurs réseaux en mode MS-DOS avec le support réseau et lancer la procédure d’installation

Les procédures Windows 98

  • Pour installer Windows 98 avec un script d’installation MSBATCH.INF (avec BATCH.EXE)

La création d’un fichier MSBATCH.INF permet d’automatiser une installation de Windows 98, et de choisir les paramètres d’installation :

Le fuseau horaire
Le nom de l’utilisateur
Le nom de l’ordinateur
Les paramètres réseaux
Les paramètres vidéos
Les paramètres de sécurité
Etc…
Le programme BATCH.EXE permet de créer un fichier MSBATCH.INF avec à l’intérieur tous les paramètres prédéfinies dont a besoin le programme d’installation de Windows 98. Les champs qui sont laissés vide dans BATCH.EXE seront demandés lors du processus d’installation de Windows 98 puisqu’il n’ont pas été renseignés dans le fichier MSBATCH.INF. Si tous les paramètres sont renseignés dans le script d’installation (MSBATCH.INF) alors l’installation de Windows 98 peut se dérouler sans aucune intervention.
Lancer le programme BATCH.EXE qui se trouve dans le CDROM d’installation de Windows 98, ou installer « Batch Setup » sur l’ordinateur avec le programme d’installation SETUP.EXE :
X:\TOOLS\RESKIT\BATCH\BATCH.EXE
X:\TOOLS\RESKIT\BATCH\SETUP.EXE
Le bouton « clic here to retreive settings from the registry » permet de copier dans le script (MSBATCH.INF) les paramètres de la station sur laquelle est lancé BATCH.EXE.
Les autres boutons permettent de préciser certaines options :
Les paramètres réseaux
Les composants optionnels de Windows 98
Les options avancées comme un fichier de règles (POLEDIT)
Le bouton « Done » permet d’enregistrer le fichier MSBATCH.INF. Il est possible que le nom du fichier « .INF » soit différent. Pour fonctionner, le script d’installation doit obligatoirement porter le nom « MSBATCH.INF ».
Copier le fichier « MSBATCH.INF » dans le même répertoire que les fichiers d’installation de Windows 98 (WIN98 dans le CDROM d’installation de Windows 98). Le CDROM d’installation de Windows 98 contient des exemples de fichiers MSBATCH.INF dans le répertoire suivant :
X:\TOOLS\SYSREC (Windows 98)
X :\ADMIN\RESKIT\SAMPLES (Windows 95)
X :\ADMIN\RESKIT\SCRIPTS (Windows 95)
  • Pour modifier manuellement un fichier MSBATCH.INF (avec NOTEPAD.EXE)
Part exemple pour inclure dans le script d’installation MSBATCH.INF la mise à jour du Service Pack 1 de Microsoft pour la 1ère version de Windows 95 (4.00.950 a).
Ouvrir le fichier MSBATCH.INF dans notepad
Effectuer les modifications nécessaires…
Il est possible, en fonction des groupes utilisateurs, d’avoir plusieurs types de fichier MSBATCH.INF, plusieurs type de script de logon et plusieurs types d’application à installer ou à mettre à jour via le réseau…
  • Pour effectuer des installations ou des mises à jour de Windows 98 via le réseau (avec un script de logon)
Créer un compte utilisateur avec lequel devront se connecter au réseau les utilisateurs pour effectuer eux même l’installation de Windows 98 ou une mise à jour. Interdire de changer le mot de passe de ce compte.
Copier les fichiers d’installation depuis le CDROM de Windows 98 dans un répertoire partagé sur le serveur de distribution. Définir les droits d’accès du répertoire en lecture seule.
Ecrire un script de logon associé au compte utilisateur. La syntaxe des script de logon sont différents selon le système d’exploitation réseau…

Découvrez la Radio Rap / Hip Hop
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : dimanche 04 Novembre 2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site